accueil

Homothétie numérique

La conception française du livre numérique dans toute sa splendeur, développée par son ministre de la culture, le numérique comme résidu de l’imprimé :

[Le président de la République] avait, en effet, indiqué son souhait qu’une telle loi puisse être adoptée rapidement pour le livre numérique homothétique, autrement dit la version numérique du livre papier pouvant éventuellement comporter des éléments accessoires propres à l’édition numérique. En premier lieu, elle ne s’applique qu’au livre homothétique, c’est-à-dire au livre qui peut être imprimé sans être dénaturé, sans perte substantielle de sens, en dépit d’enrichissements accessoires éventuels propres à l’édition numérique. Bien entendu, le développement du livre numérique ira au-delà du livre homothétique, mais l’objet du texte, aujourd’hui, n’est pas de réguler ce qui n’existe pas encore. Du reste, il est probable que le marché du livre numérique sera pour l’essentiel un marché de livres homothétiques dans les quatre à cinq années à venir. C’est bien l’horizon de la loi : elle ne prétend pas réguler le marché pour le très long terme et assume une forme de modestie raisonnable en présence d’une économie en pleine construction.