accueil

La démocratie littéraire

La « démocratie littéraire » renvoie précisément à un nouveau partage du sensible qui vient perturber la distinction de la fiction pure et de la vie quelconque, donnant à décrire sous forme de tableaux valant par eux-mêmes l’insignifiance du tissu ordinaire de l’existence quotidienne, et mettant en valeur les capacités d’individus aptes à vivre eux aussi les grandes passions qui étaient auparavant la chasse gardée d’une catégorie privilégiée d’êtres humains.

La démocratie littéraire de Jacques Rancière